Hubert Reeves

Site officiel

Hubert Reeves

Site officiel

Lettre éditoriale précédente :
29 décembre 2009
(Ni l'art ni la science ne sont des barrières à la violence)
Archives des
lettres éditoriales
Lettre éditoriale suivante :
28 mars 2010
(Être climato-sceptique …)

Lettre éditoriale du 1er mars 2010

À propos de la tempête du Sud-Ouest

Paris, le 1er mars 2010.

Chers amis,

Cette catastrophe qui éprouve le Sud-Ouest saura-t-elle nous mettre en garde contre l'attrait des côtes où les populations humaines aiment bâtir ?

Pour choisir le lieu de nos vacances ou celui de notre résidence au long de l'année, nous regardons les plans et les cartes. Nos cartes sont trop imprécises. Avec les tempêtes affectant tel ou tel littoral, il faudrait, en surimpression, que chacun sache si sa maison est ou non au-dessus du niveau de la mer. Là, les tsunamis nous apprennent les risques de construire trop près du rivage. Ici, les digues semblent être de moins en moins aptes à contenir les assauts des vagues lorsque les grandes marées sont couplées à des vents violents.

De plus, l'élévation du niveau des mers est une réalité hautement prévisible. Alors un plan stratégique, un Plan National d'Adaptation aux Changements Climatiques * s'impose, mais doit se définir collectivement. La cartographie de zones inconstructibles en bordure de mer changera le visage du littoral.

Anticiper est un verbe à utiliser.

Amicalement,

Signature d'Hubert Reeves


* Un tel plan est en cours d'élaboration et une large concertation réunit tous les acteurs du Grenelle de l'environnement. Ce plan devrait être prêt pour février 2011.


Valid HTML 4.01!